top of page

Vitamine D et calcium



 

L’absorption intestinale du calcium est influencée par la vitamine D.

En effet, un des rôles essentiels de la vitamine D est de permettre le maintien d’une calcémie, d’une ossature et d’une dentition normales. Plus précisément, elle intervient dans le mécanisme de fixation du calcium par l’organisme. Une fois dans l’organisme, la vitamine D est transformée en calcitriol, sa forme active. Cette forme intervient sur la calcémie, en contrôlant l’absorption du calcium.


L’apport recommandé journalier est de 15 µg par jour.

D’après les dernières études, la majorité de la population française aurait des apports trop faibles en vitamine D : de l’ordre de 5 fois moins que les apports conseillés ! La vitamine D est donc à surveiller. Par ailleurs, la capacité de l’organisme à synthétiser la vitamine D et à l’absorber diminue avec l’âge constituant alors un terrain favorable à la perte osseuse et donc à l'ostéoporose.

Attention cependant car à haute dose, la vitamine D peut également être néfaste pour l’organisme. Le surdosage existe car la vitamine D est liposoluble et elle est facilement stockée.

Les poissons gras : hareng, hareng fumé, maquereau, sardine, truite, saumon, thon… ; les abats : foie de veau, foie de volaille… ou encore les œufs sont sources de vitamine D. Cependant, l’alimentation n’est pas suffisante pour couvrir les besoins de l’organisme, il est ainsi intéressant de se pencher vers des solutions santé de supplémentation.

Il existe deux formes de vitamine D : l’ergocalciférol ou vitamine D2, synthétisée par les végétaux sous l’action des rayons ultra-violets et le cholécalciférol ou vitamine D3, forme naturelle retrouvée chez les animaux et les humains.

Certaines études montrent qu’une prise de doses physiologiques semble plus intéressante qu’une prise unique à forte dose.

22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Комментарии


  • Instagram
bottom of page