top of page

Campagne Rouge Gorge

Dernière mise à jour : 3 avr.


 

 

Aujourd'hui débute la campagne Rouge Gorge dont le but est de sensibiliser le grand public sur les cancers ORL !!


Une cause qui me touche particulièrement puisque deux de mes proches (très très proches...) ont été affecté par cette pathologie.


Prévention et diagnostic sont les éléments clés d'une telle campagne, alors prenez le temps de lire ces quelques lignes et n'hésitez pas à consulter au moindre doute - nous ne sommes jamais trop prudents en termes de santé !


Multiples et aux symptômes variés, les cancers de la gorge touchent plus de 15 000 personnes chaque année. Pour améliorer le diagnostic et la prise en charge de ces pathologies, la campagne Rouge-Gorge est lancée auprès du grand public par les professionnels de santé.


Les cancers de la gorge : décryptage


  • Un ensemble d’organes concernés

Les cancers de la gorge sont également appelés cancers ORL (Oto-Rhino-Laryngés), cancers de la tête et du cou ou encore cancers des Voies AéroDigestives Supérieures (VADS). Ils se développent au niveau des lèvres, de la bouche, du pharynx (nasopharynx, oropharynx, hypopharynx), du larynx ou encore des fosses nasales, des sinus ou des glandes salivaires.


  • Des facteurs de risque en évolution

90% des cancers de la gorge naissent à partir des cellules du tissu de revêtement des organes (l’épithélium), ce sont des carcinomes épidermoïdes. Ces formes de cancers sont surtout dues à la consommation de tabac et d’alcool mais une autre cause prend une part grandissante dans les cancers de la gorge, notamment dans le cancer de l’oropharynx (incluant les amygdales et la base de la langue) : il s’agit des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). Ces virus sont également à l’origine de différents cancers comme le cancer du col de l’utérus et de cancers ano-génitaux.

En France, désormais 40 à 60% des nouveaux cas de cancer de l’oropharynx sont attribuables à l’HPV.


Différents profils sont concernés

Les femmes de plus en plus touchées

En France, le nombre de nouveaux cas de cancers de la gorge (lèvres, bouche, pharynx et larynx) projetés en 2017 était de 15 264. 10 932 des nouveaux cas projetés en 2017 étaient diagnostiqués chez les hommes, 4 332 cas chez les femmes.

Des patients plus jeunes

Les cancers de la gorge surviennent le plus souvent entre 50 et 64 ans, mais certains d’entre eux comme les cancers de l’oropharynx HPV-induits, apparaissent chez des patients plus jeunes, en bonne santé générale et ne consommant pas d’alcool ou de tabac.

Les cas de cancers de la gorge HPV-induits sont en augmentation et touchent aussi bien les hommes que les femmes. Ces cancers ont tendance à être diagnostiqués dans deux groupes d’âge : de la trentaine à la quarantaine et entre 60 et 70 ans

.


Les symptômes et signes d’alerte


Il est recommandé de consulter son médecin généraliste en vue d’une orientation vers une consultation ORL ou maxillo-faciale si certains symptômes durent plus de 3 semaines : douleurs à la langue ou à la gorge, tache rouge ou blanche dans la bouche, enrouement, déglutition douloureuse, grosseur dans le cou, nez bouché ou écoulement de sang par le nez


Cette consultation spécialisée a pour objectif de réaliser un examen complet des voies aérodigestives supérieures (VADS). Elle doit être organisée rapidement (dans les 15 jours), si possible directement par le médecin généraliste, afin de ne pas retarder la mise en œuvre du traitement.




465 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


  • Instagram
bottom of page